5 mères qui ont marqué l’histoire de la Bible

En cette semaine où nous préparons la fête des Mères, nous avons choisi de dresser le portrait de 5 mères présentées dans les récits bibliques.

En effet, la Bible donne à la mère une place incontournable et essentielle. Ces femmes que vous allez (re)découvrir sont devenues populaires par la particularité de leur maternité et l’héritage qu’elles ont laissées au travers de leurs enfants.

 « Voici, des fils sont un héritage de l'Éternel, Le fruit des entrailles est une récompense. »

Psaumes 127:3

 

  1. Marie, mère de Jésus

    Nous connaissons tous le nom de Marie, la mère de l’enfant Jésus.

    L’histoire de cette jeune femme donnant naissance à un fils tout en étant vierge, suscite encore de nos jours, la curiosité ou l’admiration des hommes.

     Les Écritures nous relatent dans le Livre de Luc, l’apparition de l’ange Gabriel, qui lui annoncera la nouvelle de sa grossesse à venir :

    « L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu.

     Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.

     Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.

    Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin.

    Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme?

    L'ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. »

    Luc 1 : 30-35

    Marie portera en son sein, le Fils de Dieu, Jésus-Christ homme, elle prendra soin de lui et de son éducation jusqu’au commencement de sa mission.

    Une maternité totalement surnaturelle qui fait de Marie, l’une des mamans les plus célèbres au monde !

     

        2.  Anne, mère de Samuel

    L’histoire de Anne est incroyable : cette femme stérile a finalement pu enfanter grâce à sa foi en Dieu !

    Mariée à un homme qui l’aimait, mais remplie d’amertume à cause de son infertilité, cette femme a su implorer Dieu dans sa douleur :

     « Et, l'amertume dans l'âme, elle pria l'Éternel et versa des pleurs. 

    Elle fit un vœu, en disant : Éternel des armées ! si tu daignes regarder l'affliction de ta servante, si tu te souviens de moi et n'oublies point ta servante, et si tu donnes à ta servante un enfant mâle, je le consacrerai à l'Éternel pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera point sur sa tête. »

    1 Samuel 1 : 10-11

    C’est ainsi que Dieu lui répondra en lui donnant un fils qu’elle appellera Samuel et qui sera placé au service de l’Éternel dès son plus jeune âge. 

    Samuel grandira auprès d’Éli, le sacrificateur et appris à connaître l’Éternel. Sa vie sera dédiée au service de Dieu, le Prophète Samuel jouera un rôle crucial dans l’histoire du peuple d’Israël.

    La maternité d’Anne révèle que les enfants sont un don de Dieu et qu’une mère est un instrument puissant entre les mains de Dieu pour bénir toute une nation !

     

     

        3.  Jokébed, mère de Moise

    Même si son nom n’apparaît que très peu de fois dans les récits bibliques, le témoignage de cette mère ne cesse de traverser les générations.

    En effet, son fils, Moise est l’un des prophètes les plus connus de l’histoire. Dès sa naissance, il fut un enfant mis à part : né de parents Hébreux et esclaves en Égypte, il aurait dû mourir comme tout garçon de cette époque. Mais Jokébed, défia l’ordre du Pharaon :

     « Ne pouvant plus le cacher, elle prit une caisse de jonc, qu'elle enduisit de bitume et de poix; elle y mit l'enfant, et le déposa parmi les roseaux, sur le bord du fleuve.

    La sœur de l'enfant se tint à quelque distance, pour savoir ce qui lui arriverait.

    La fille de Pharaon descendit au fleuve pour se baigner, et ses compagnes se promenèrent le long du fleuve. Elle aperçut la caisse au milieu des roseaux, et elle envoya sa servante pour la prendre. Elle l'ouvrit, et vit l'enfant: c'était un petit garçon qui pleurait. Elle en eut pitié, et elle dit: C'est un enfant des Hébreux ! 

    Alors la sœur de l'enfant dit à la fille de Pharaon: Veux-tu que j'aille te chercher une nourrice parmi les femmes des Hébreux, pour allaiter cet enfant?

    Va, lui répondit la fille de Pharaon. Et la jeune fille alla chercher la mère de l'enfant. »

    Exode 2 : 3-6

    Moise ainsi, sauvé des eaux, par la fille du Pharaon, devint par la suite, le libérateur du peuple d’Israël. L’instinct de sa mère a ainsi réécrit l’histoire de tout un peuple ! 

    Jokébed nous enseigne combien les sacrifices d’une mère, parfois au détriment de sa personne, sont des semences pour l’avenir d’une personne mais aussi pour les générations futures.

     

      4. Sarah, mère d'Isaac

    Sarah est la maman la plus âgée de la Bible : elle enfanta Isaac à l'âge de 100 ans ! 

    Son histoire nous révèle que la maternité est le secret de Dieu : "Comme tu ne sais pas quel est le chemin du vent, ni comment se forment les os dans le ventre de la femme enceinte, tu ne connais pas non plus l'oeuvre de Dieu qui fait tout." (Ecclésiaste 11: 5). 

    Lorsqu'elle entendit de la part de Dieu qu'elle enfanterait un fils, elle se mit à rire car elle était avancée en âge : 

    "L'Eternel dit à Abraham: Pourquoi donc Sara a-t-elle ri, en disant:

    Est-ce que vraiment j'aurais un enfant, moi qui suis vieille? Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l'Eternel?

    Au temps fixé je reviendrai vers toi, à cette même époque; et Sara aura un fils.…"

    Et la parole de l'Éternel s'accomplit telle qu'Il l'avait annoncé : Isaac, le fils de la promesse naquit durant les vieux jours de ses parents. 

     

        5. Ève, mère de tous les vivants

    Le nom Ève vient d’un verbe qui signifie « vivre » : « L’homme appela sa femme Ève [hawwah] (c’est-à-dire : la vivante), parce qu’elle fut la mère de tous les vivants. » (Genèse 3 : 20)

    Malgré que beaucoup retiennent le fait qu’elle ait mangé le fruit défendu, Ève est la première femme créée par Dieu. C’est aussi celle que Dieu a choisi pour multiplier les hommes sur la terre malgré la malédiction qui reposait sur elle.

    En effet lors de la naissance de son fils aîné Caïn, Ève s’exprima en disant : “J’ai fait naître un homme, conjointement avec l’Éternel !” (Genèse 4 : 1)

    Par Ève, la vie est née dans le monde, ce qui aurait été impossible si Adam était resté seul.

    La première maternité d’Ève est donc un évènement mémorable : Dieu donne à la femme le pouvoir de procréer, Dieu associe la femme dans Son processus de création, lui donnant ainsi une place à part entière dans l’histoire de l’humanité.

     

    Alors que nous célébrons les mamans, nous devons nous rappeler que Dieu a choisi la femme pour être celle qui donnera une forme à sa vision.

    Une maman mérite d’être célébrée car, c'est celle que Dieu a choisi pour que nous entrions dans notre destinée parfois même, au détriment de sa propre vie.

     

    TOUT POUR L’ÉGLISE vous souhaite donc une Joyeuse Fête des Mères !

     

     

     

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *