Comment créer de l’emploi au sein de mon église ?

Déjà des mois que les jeunes chrétiens prient Dieu et postulent auprès d'entreprises pour obtenir un stage, une alternance ou un premier emploi.

Toujours présents les dimanches, actifs au sein du département de la louange, de la communication ou de l'accueil mais toujours des refus lors des entretiens d'embauche ? Et si la solution se trouvait au sein même de l'église ?

Oui, dans cette période où les offres d’emploi, de stage, d’alternance, sont peu nombreuses, l’Église peut aussi être une réponse.

En effet, au-delà de l'accompagnement spirituel et pratique, il est possible pour une association cultuelle en France, d’être pourvoyeuse d’emplois. 

Dans les pays anglo-saxons et bien d’autres, il est d’usage courant que les églises embauchent du personnel.

Est-ce que cela va à l’encontre de l’Évangile ?

Selon la Bible, il est interdit à quiconque de retenir le salaire d'un ouvrier. Ainsi, toute personne œuvrant en un endroit précis acquiert des droits qui sont directement le fruit de son travail en ce lieu. 

Tout pour l’église, organisme qui accompagne les églises locales en France et dans le monde, vous explique comment générer des emplois au sein de votre association cultuelle.    

 

emploi, association, recrutement, salarié, église, cultuelle

 

CE QU’IL FAUT SAVOIR

Avant de procéder à l'embauche, il faut vérifier si les statuts de l'association désignent un organe ou une personne compétente pour embaucher (généralement le président).

A défaut, la décision d'embaucher doit être prise par l'assemblée générale.

Une association cultuelle de loi 1901 ou 1905 peut être amenée à salarier sans pour autant perdre son caractère non lucratif. Dès lors, il convient qu’elles respectent les obligations relatives à l’embauche et au licenciement. Mais également celles liées à la durée du travail, à la représentation du personnel, aux congés payés ainsi qu’à l’hygiène et la sécurité.

De plus, les associations employeurs sont soumises aux règles du droit du travail et de la sécurité sociale. Ainsi, comme tout employeur, elles sont dans l’obligation de payer des cotisations sociales.

 

     1. CONTRAT EN CDI OU CDD

L’association doit définir précisément le poste à pourvoir :

  • Le type de contrat
  • La fiche de poste
  • La rémunération
  • L’établissement d’horaires de travail
  • Les droits aux congés payés

 

CRITÈRES D’EMBAUCHE :

Pour une association de loi 1905, les postes à pourvoir pour ce type de contrat doivent répondre uniquement aux besoins administratifs de l’association : secrétariat, comptabilité, trésorerie.

Pour une association de loi 1901, les postes peuvent être différents mais doivent répondre à l’objet de l’association.

Une association peut rémunérer un salarié par le biais d’un salaire préalablement convenu et stipulé dans le contrat de travail ou bien en utilisant le chèque emploi associatif (CEA) proposé par les services de l’URSSAF.

L’avantage du chèque emploi associatif : il simplifie les démarches concernant la déclaration du salarié et le versement de son salaire.

À noter : Une association employeur de personnel salarié doit impérativement se doter d’un numéro Siret.

    

       2. CONTRAT EN ALTERNANCE OU STAGE

Une association peut embaucher un apprenti si elle déclare prendre les mesures nécessaires à l’organisation de l’apprentissage. À ce titre, l’association doit notamment garantir que l’équipement, les techniques utilisées, les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité, et les compétences professionnelles et pédagogiques du maître d’apprentissage sont de nature à permettre une formation satisfaisante.

alternance, stage, association, étudiant, église, association cultuelle

 De même pour un stagiaire, l’association doit désigner un « maitre de stage » ou un tuteur qui se chargera de son accueil au sein de la structure. Un stagiaire peut être mineur ou majeur et il convient que le stage s’inscrive dans un cursus scolaire ou universitaire ou bien dans un cursus de formation.

En ce qui concerne la rémunération du stagiaire, elle n’est possible que pour les stages (consécutifs ou non) supérieurs à 2 mois, Ainsi, en dessous de ce seuil, la gratification est facultative pour l’association.

 

        3. LES TYPES DE MÉTIERS

Vous vous demandez sûrement, à quel type de stage il est possible de postuler au sein d’une église ou encore à quel travail à temps plein ou à temps partiel ?

Voici une liste des métiers susceptibles d’être exercés au sein d’une association cultuelle :

Pour les associations de loi 1901 et 1905

  • Secrétaire : en contrat CDI, CDD, en alternance ou stage
  • Comptable : en contrat CDI, CDD, en alternance ou stage
  • Trésorier : en contrat CDI, CDD, en alternance ou stage

 

Pour les associations de loi 1901 uniquement selon l’objet de l’association :

  • Chargée de communication : CDI ou CDD, en alternance ou stage
  • Chargée de la production audiovisuelle : CDI ou CDD, en alternance ou stage
  • Animatrice / Éducatrice : CDI ou CDD, en alternance ou stage
  • Chargé de suivi, d’accueil, d’intégration : CDI ou CDD, en alternance ou stage 

 

Pour les associations de loi 1905 uniquement selon l’objet de l’association 

  • Chargée de communication : en alternance ou stage
  • Chargée de la production audiovisuelle : en alternance ou stage
  • Chargé de suivi, d’accueil, d’intégration : en alternance ou stage 

 

N.B : Cette liste est non exhaustive. Selon le nombre de départements de votre église et les tâches à effectuer, vous pourrez créer les postes appropriés.

 

NOTRE CONSEIL

Embaucher au sein de l’église locale favorise la mise en valeur des dons et talents donnés à chacun dans un cadre sain. Cependant, le choix d’une personne doit être murement réfléchi car un mauvais choix pourrait être au détriment de l'assemblée locale.

Pour plus d’informations relatives à la création d’emplois au sein de votre association cultuelle, nous vous invitons à vous rendre au sein de la préfecture de votre département.

Voici également quelques liens utiles :

 

Si vous n’habitez pas en France, selon la législation de votre pays et vos moyens, pensez à l’éventualité de recruter un membre de votre église.  

 

Sachons que, créer un poste au sein de notre église participe à l’accomplissement de la mission. Que celui embauche et celui qui travaille le fasse donc pour la gloire de Dieu !

 « La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers.  Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. »
Mathieu 9 : 37-38
 

 

 Imani AMISI

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *